Le « trafic légal » d’enfants au BrésilL’adoption comme solution à la pauvreté